<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=376179059964527&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

La phycocyanine, pourquoi investir dans ce composant de la spiruline intéresse de plus en plus les investisseurs ?

Lire l'article

Green business

 

 

La phycocyanine, pourquoi investir dans ce nouvel or vert et bleu intéresse de plus en plus les investisseurs ?

Nous avons pu voir dans l'un de nos derniers articles les bienfaits de la spiruline sur notre qualité de vie et tout l’intérêt à investir dans ce modèle écologique et sécurisé. Sa forte demande croissante sur le marché et son prix de vente élevé (environ 45 euros le kilos) en font un investissement attractif auquel les apporteurs d'affaires en quête de diversification s'intéressent de plus en plus afin de le proposer à leurs clients investisseurs.  La spiruline tire ses bienfaits de phycocyanine. C'est ce qui lui donne tant de vertus. Mais que savez-vous de ce composant et de ses avantages ? C'est ce que nous allons découvrir.  

 

STRESS OXYDATIF, HOMEOSTASIE, SPIRULINE ET PHYCOCYANINE

Le stress oxydatif, un processus biochimique altérant la physiologie du vivant a été particulièrement étudié de manière croissante depuis 50 ans par la recherche biologique et médicale. Ce processus consiste essentiellement en un déséquilibre entre la production de radicaux libres, des molécules très réactives produites naturellement par un organisme vivant pour le fonctionnement naturel de ses cellules et la capacité de cet organisme à réguler la production des radicaux libres et contrecarrer l’effet de leur surproduction potentiellement toxique et dommageable pour les cellules.

investir-dans-la-spiruline

Chaque cellule d’un être vivant est le siège de réactions utilisant, entre autres, des enzymes et de l'oxygène produisant des radicaux libres pour assurer de nombreuses fonctions biochimiques pour sa propre viabilité et pour sa protection contre des agents infectieux pathogènes ou des molécules chimiques toxiques. Les sous-produits de ces fonctions biochimiques sont normalement peu réactifs, mais certains d'entre eux peuvent donner naissance à des processus oxydatifs hautement réactifs qui génèrent des agressions chimiques au niveau des cellules dont le résultat est le vieillissement et la maladie. Le stress oxydatif entraîne de nombreuses conditions physiopathologiques dans le corps : des maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer, des mutations et des cancers, le syndrome de fatigue chronique, des troubles et insuffisances cardiaques et des vaisseaux sanguins, l'athérosclérose, des maladies inflammatoires et auto-immunes, et bien d’autres.

la-phycocyanine-un-aliment-sain

Contre les agressions du stress oxydatif les parades naturellement produites par la cellule elle-même sont les antioxydants dits « endogènes » comme le glutathion, la glutathion peroxydase, la superoxyde-dismutase, l’acide lipoïque, le coenzyme Q10,… qui permettent à la cellule de gérer le cycle d’oxydo-réduction qui équilibre les processus d’oxydation (arrachement de certains atomes à une molécule) et de réduction (récupération de certains atomes pour une molécule). Néanmoins, il nous est indispensable d’apporter par notre alimentation (fruits, légumes, viandes, produits de la mer) d’autres antioxydants que sont les vitamines et les minéraux nécessaires pour le fonctionnement des enzymes anti-oxydantes.

comment-reussir-son-investissement-dans-l-energie-verte-grace-a-la-methanisation-et-la-spiruline

De nombreuses causes facilitent la surproduction de radicaux libres.

Les infections, les inflammations non contrôlées (l’inflammation est un des facteurs de régulation de l’équilibre physiologique de nos organes), le stress psychologique, des activités intenses sans compensation nutritionnelle, un apport alimentaire excessif, l’exposition à des produits toxiques comme le tabac, l’alcool, les drogues ou la mauvaise utilisation des médicaments, l’exposition excessive aux rayonnements solaires, l’exposition aux polluants chimiques ou électromagnétiques etc. Malheureusement, sous l’accumulation de ces agressions de notre physiologie, la production d’antioxydants endogènes et les apports par l’alimentation finissent par ne pas être suffisants.

Des molécules naturelles à grand pouvoir antioxydant ont été découvertes dans la nature. Les plus courants et les plus anciennement connus sont la vitamine C, les caroténoïdes, les acides gras polyinsaturés oméga3 largement diffusés dans le marché de l’alimentation. D’autres produits naturels (raisin, krill, curcuma, etc.) plus récemment étudiés scientifiquement, sont chargés de pigments comme le resveratrol, l’astaxanthine, la curcumine, etc., et permettent une réelle différence dans la protection de la santé cellulaire et donc de notre physiologie. Parmi les produits naturels, une micro-algue, la spiruline, une cyanobactérie apparue très tôt dans l’histoire de la terre alors que les conditions n’étaient pas encore favorables aux formes de vie que l’on connait de nos jours, se trouve être une panacée universelle.

investir-dans-un-modele-ecologique-la-spiruline

Son origine très ancienne dans le cœur de l’évolution du vivant en fait une cellule qui a sélectionné des fonctions moléculaires complètes pour pouvoir vivre et qui n’a subi aucune involution génétique adaptative à l’environnement et dont la richesse moléculaire en antioxydants n’a a priori pas d’autre équivalent dans la nature. Une molécule constitutive de la spiruline est en particulier l’antioxydant qui parait le plus puissant dans le monde des cellules vivantes, la phycocyanine. Des études scientifiques et cliniques montrent que la consommation de phycocyanine réduit tous les types de radicaux libres et permet de compenser le stress oxydatif responsable de la plupart des maladies dégénératives  et /ou d’origine inflammatoire non contrôlée.

La phycocyanine est un pigment bleu profond, soluble dans l'eau.

Facteur essentiel dans la photosynthèse des cyanobactéries, leur assurant une fonction de soutien quand la photosynthèse n’est pas assurée dans des conditions de faible luminosité,  une protéine naturelle comestible utilisée classiquement comme additif alimentaire et cosmétique et depuis peu comme un produit de santé. La phycocyanine a diverses qualités physiologiques et pharmacologiques, anti-tumorale, anti-oxydante, anti-inflammatoire, régulatrice des fonctions immunitaires, protectrice des fonctions hépatiques et rénales, ceci sans causer de toxicité ni de préjudice immédiat.

investir-dans-l-energie-verte-et-la-methanisation

Quelques modèles d’utilisation médicale de la phycocyanine :

Cancer : Différents mécanismes d’action de la phycocyanine ont été étudiés en physiopathologie du cancer. Une cause importante du cancer est que la mort des cellules tumorales est inhibée, permettant la multiplication des cellules tumorales. Des chercheurs ont découvert que la phycocyanine permettait d’arrêter le cycle cellulaire des cellules tumorales humaines induisant ainsi l'inhibition de la prolifération des cellules tumorales. La phycocyanine permet également d’inhiber les mécanismes intracellulaires de production de radicaux libres oxygénés responsables des processus inflammatoires qui favorisent la prolifération tumorale, mais également la survenue de nombreuses maladies.

Protection des tissus cérébraux et nerveux : En réduisant le stress oxydatif et l'inflammation, La phycocyanine devient un agent neuroprotecteur  mais peut également être appliqué pour traiter les lésions neuronales induites par le stress oxydatif dans les maladies neurodégénératives, la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson, ainsi que les lésions induites par les accidents liés à l’insuffisance circulatoire dans les tissus neuronaux.

preserver-sa-sante-avec-la-spiruline

 

Protection du foie et des reins : La phycocyanine a été étudiée pour réduire de manière significative la toxicité hépatique ou rénale causée par un grand nombre de radicaux libres issus de processus inflammatoires (hépatites) liés à des infections virales du foie et l'alcoolisme, de traitement avec certains médicaments (intoxication au paracétamol, chimiothérapies, etc.) ou de troubles du système immunitaire.

 

Protection cardiovasculaire : Le métabolisme lipidique et le stress oxydatif jouent un rôle important dans les maladies cardiovasculaires. La phycocyanine permet de réduire efficacement le cholestérol sérique, le cholestérol total, les triglycérides. Les effets hypolipidémiants et antioxydants de la phycocyanine suggèrent ses rôles dans la prévention des maladies cardiovasculaires et la formation d'athérosclérose.

Je m'abonne à la newsletter

La cataracte liée à l'âge est la principale cause de cécité associée à l'accumulation de stress oxydatif dans le cristallin. Des études chez l’animal ont montré une efficacité de la phycocyanine dans le blocage et une réversibilité de la cataracte.

 

Renforcement du système immunitaire : des travaux de recherche clinique ont démontré que la phycocyanine pouvait stimuler l’activité de la moelle osseuse et des lymphocytes et ainsi renforcer l’immunité et la capacité de l’organisme à prévenir et à résister aux maladies. Des travaux de recherche ont clairement démontré que les antioxydants en général sont capables de renforcer le système immunitaire, y compris dans des pathologies graves (cancer, sida…).

Utilisation médicale de la phycocyanine :

Contexte non pathologique :

Comme indiqué au début de cet article, nos cellules sont capables de produire leurs propres antioxydants. Cela signifie donc que des antioxydants puissants comme la phycocyanine ne peuvent pas être utilisés en continu dans le cadre d’une situation non pathologique au risque d’inhiber la production cellulaire propre d’antioxydants.

L’intérêt de la phycocyanine est donc uniquement de booster notre physiologie pour lui redonner un équilibre qu’on appelle l’homéostasie en réduisant un débordement de radicaux libres et en réactivant la production d’antioxydants cellulaires. Ce processus peut-être épaulé par l’apport d’un cocktail de molécules permettant la complémentation de la fonctionnalité cellulaire. Dans ce sens on donnera à l’organisme un complément nutritionnel complet comme la spiruline additionnée de phycocyanine concentrée et de vitamine C qui n’est pas naturellement nécessaire à la physiologie de la spiruline mais dont les espèces « supérieures » ont besoin.

 

Auteur : René OLIVIER, Immunologiste

comment-reussir-son-investissement-dans-l-energie-verte-grace-a-la-methanisation-et-la-spiruline

Je m'abonne à la newsletter
New Call-to-action

Derniers Tweets